Retour aux actualités
Publié le 07/05/2020

PAS DE COLLECTE DE TEXTILE

Depuis le mois de mars, la collecte des textiles a été stoppée par l’association Le Relais Atlantique. A ce jour, nous ne sommes toujours pas en mesure de préciser la date de reprise et si la reprise de la collecte pourra être totale ou progressive. Nous comptons sur votre patience et votre civisme en gardant vos sacs de textiles usagés chez vous. Trop de sacs de textiles sont retrouvés au pied des containers et de nombreux sacs ne sont pas fermés. Cela est considéré comme un dépôt sauvage. Ces textiles déposés au sol ne seront pas recyclés comme il se doit car ils seront déclassés en raison de leur taux d’humidité.

Les points tri ne sont pas des décharges publiques.

Merci de respecter ces lieux et la propreté de votre commune.

Pourquoi la collecte a été stoppée ?

Ce n’est pas la collecte des bornes qui posent des difficultés mais les débouchés. Une fois collectés, vos textiles usagés sont stockés puis triés sur le site du Relais à Coueron. Depuis le confinement, les débouchés de produits textiles non triés ou triés sont toujours très limités, voire inexistants. En effet, le textile journalier collecté sur le territoire représente un volume très important et ne peut être stocké. Il doit donc pouvoir être valorisé dès sa collecte. La reprise de la collecte du textile du Relais nécessite donc la remise en route de l’ensemble de la filière de valorisation textile, et notamment des débouchés à l’export que ce soit en vêtements (55% du textile collecté) ou en recyclage matière (25%). Les boutiques Ding Fring ne représentent elles que 6% de la valorisation, le solde étant valorisé en recyclage en France (isolant Metisse notamment). Des démarches sont toujours en cours pour obtenir un soutien de l’État. Un groupe de travail initié par le Ministère de l’Écologie et du Développement durable s’est réuni à deux reprises. Une analyse de la situation est en cours. La reprise des activités est un risque économique important qui peut conduire à de graves difficultés de l’association.